Comment choisir son appareil d’apnée du sommeil ?

apnee sommeil choisir appareil

L’apnée du sommeil est un trouble qui se produit lorsqu’on est endormi, et qui agit par de courtes interruptions de la respiration. Ce problème touche aussi bien les hommes que les femmes, de tout âge. On trouve différents types d’apnée du sommeil, avec l’apnée obstructive du sommeil, qui est la plus courante, et l’apnée centrale qui est beaucoup plus rare.

Comment diagnostiquer ce trouble ? Quelles sont les conséquences ? Comment traite-t-on l’apnée du sommeil ? Je réponds à toutes les questions que vous pourriez vous poser.

Les différents types d’apnée du sommeil

L’apnée obstructive du sommeil

On parle d’apnée obstructive du sommeil lorsque les voies respiratoires supérieures d’un sujet se bloquent pendant le sommeil. Généralement, ce sont les tissus mous au fond de la gorge qui perdent en tonicité, et la gravité lorsqu’on dort sur le dos pousse la langue et les autres tissus au fond de la cavité buccale. La voie respiratoire se bouche alors complètement, ce qui a pour effet de vous réveiller afin de respirer à nouveau correctement. Ce cycle se répète parfois jusqu’à 50 fois par heure, et votre sommeil n’est alors jamais profond.

L’apnée centrale du sommeil

Il s’agit d’un syndrome beaucoup plus rare souvent lié à un dommage neurologique ou à un accident cardiovasculaire. Ici, c’est le cerveau qui omet d’envoyer le signal aux muscles respiratoires. Le problème est donc plus grave, puisqu’il est neurologique. Il n’y a ici pas d’appareil pour traiter ce type de pathologie.

Un syndrome pas toujours simple à évaluer

Les spécialistes pensent qu’environ 10 % de la population, soit une personne sur 10, souffre d’apnée du sommeil. Toutefois, la plupart des gens ne sont jamais diagnostiqués, et ne savent même pas qu’ils ronflent. Ils ne se rendent pas non plus compte qu’ils se réveillent rapidement la nuit, ni qu’ils manquent d’air.

La journée, ils sont somnolents et souvent léthargiques, mais ils pensent que cet état est normal puisqu’ils le vivent depuis de très nombreuses années. Pour cette raison, de nombreuses personnes souffrant d’apnée du sommeil n’en sont absolument pas conscientes, et ils n’en parlent donc jamais à leur médecin ou à leur famille.

C’est la plupart du temps le partenaire qui remarque et entend des bruits anormaux la nuit, et qui pousse alors la personne concernée à se rendre chez un médecin. Il faut savoir qu’ensuite, la vie de ces personnes change radicalement, parce que même si le problème est sérieux, il se décèle aisément et se traite tout aussi facilement.

apnee sommeil

 

Les symptômes ou les signes de l’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil a des effets aussi bien la nuit que le jour. Il faut donc être vigilant sur son état physique et mental, heure par heure, pour avoir une idée de la qualité de notre sommeil. Voici cependant les signes ou les symptômes récurrents d’une personne faisant de l’apnée du sommeil :

Pendant la nuit

  • On se lève assez souvent pour aller uriner
  • On a régulièrement des sensations d’étouffement
  • Notre sommeil nous semble agité
  • Des sueurs nocturnes sont fréquentes
  • On ronfle beaucoup

Au réveil

La bouche est sèche
On se sent fatigué
On a souvent mal à la tête en se levant

Le jour

On se sent souvent fatigué et somnolant
L’énergie nous manque, on a souvent la flemme
Les sautes d’humeur sont courantes, on s’énerve facilement
La libido est très calme
On se concentre difficilement et les pertes de mémoire sont récurrentes

Des signes physiques

Les personnes atteintes par des apnées du sommeil ont parfois des œdèmes au niveau des pieds ou des chevilles.
La pression artérielle est toujours élevée, notamment le matin.
Le tour du cou est plus large, plus de 44,5 cm chez l’homme et plus de 38 cm chez la femme.

Comment diagnostiquer une apnée du sommeil ?

Si vous, ou votre partenaire, pensez que vous souffrez d’apnée du sommeil, alors il faut tout simplement en parler à votre médecin. Il pourra alors procéder à une étude en effectuant un test à domicile à l’aide d’un appareil que vous porterez la nuit.

Il y a différents degrés dans les apnées du sommeil. Certaines sont plus légères que d’autres. Le test à domicile va permettre de compter le nombre d’arrêts respiratoires par heure de sommeil. On parle alors d’index d’apnée-hypopnée (IAH).

Entre 5 et 10 apnées par heure, la pathologie est légère.
De 15 à 30 apnées par heure, on parle d’un syndrome modéré
Pour plus de 30 apnées par heure, il s’agit d’une apnée du sommeil sévère

Il faut imaginer que lorsque vous faites 30 apnées par heure, alors votre corps se réveille toutes les deux minutes pour respirer. Le sommeil n’est donc jamais réparateur, et votre corps n’aura forcément pas le bon rendement au cours de la journée. De plus, votre organisme est alors actif toute la nuit, ce qui est stressant pour le cœur. Si vous avez le moindre doute, il faut réellement consulter !

Les appareils de traitement de l’apnée du sommeil

L’APPC (Appareil à Pression Positive Continue)

appareil apnee sommeil L’appareil le plus populaire est un dispositif médical à pression positive continue (APPC). Il est constitué d’un moteur de ventilation et d’un masque facial qui prend généralement simplement le nez et laisse la bouche libre. C’est un système imposant, mais qui est très bien accepté par la plupart des utilisateurs.

Il souffle tout simplement de l’air sous pression dans les voies respiratoires de la personne équipée. Les voies sont alors dégagées, ce qui permet à la personne de respirer normalement.

C’est réellement un appareil très efficace, qui a fait ses preuves. Toutefois, dormir avec un masque relié à un moteur par un tuyau, ce n’est ni sexy, ni très agréable. De ce fait, beaucoup de personnes ne suivent pas le traitement de manière continue et finissent par abandonner au bout de quelques semaines, mois ou année pour les plus persévérants. Cela dit, de nombreux utilisateurs ne peuvent plus dormir sans, tant les effets d’un sommeil réparateur sur leur corps change leur vie, pour le meilleur.

Les appareils bucco-dentaires

apnee sommeil appareil Autre solution, qui fonctionne également très bien et qui coûte beaucoup moins cher, ce sont les appareils bucco-dentaires. Ils vont majoritairement utiliser le principe d’avancement de la mâchoire du bas. Certains appareils maintiennent la langue en position avancée, mais ils sont plus rares.

En bloquant la mâchoire de manière avancée, on « reprogramme » les voies respiratoires supérieures qui ont tendance à s’affaisser pendant la nuit, et qui du coup restent mieux ouvertes. Le passage de l’air est alors facilité, et les apnées sont efficacement combattues.

Ces appareils dentaires seront plutôt conseillés lorsque les apnées sont légères ou modérées, mais ne seront généralement pas suffisants pour des apnées du sommeil sévères. Quoi qu’il en soit, c’est toujours une bonne chose d’essayer, et certaines personnes n’ayant vu aucun effet positif avec un APPC, ont de très bons résultats avec un appareil bucco-dentaire.

En conclusion : Quel appareil choisir ?

Il n’y a malheureusement pas une seule vérité. l’APPC se montre un peu plus efficace pour les apnées du sommeil sévères, mais pas forcément sur tous les utilisateurs. De ce fait, on ne peut que vous conseiller d’essayer en premier un appareil bucco-dentaire qui est plus simple à porter et moins contraignant.

Si les effets positifs ne sont pas au rendez-vous, alors il sera toujours temps d’essayer un APPC qui fait généralement plutôt bien le boulot, mais qu’on a tendance à laisser tomber plus facilement.

Quoi qu’il en soit, l’apnée du sommeil peut causer de nombreux problèmes, à commencer par une fatigue globale qui peut avoir des effets importants sur votre vie sociale. Même si le port d’un masque ou d’un appareil dentaire n’est jamais agréable, vos nuits seront bien meilleures, et vos journées bien plus agréables.